ChroniKulture

Instants critiques et futilités numériques

Strip Tease et sa foire aux bêtes

© France 3

Tout le monde connaît cette émission proposée par France 3, beaucoup l’ont déjà vu, certains en ont été amusé, d’autres écœurés, quoi qu’il en soit ce programme franco-belge créé par Jean Limon et Marco Lamensch ne laisse pas indifférent. Leur philosophie est simple : montrer la vie normale de gens normaux. Jusqu’à là tout va bien, pourquoi pas après tout. Le problème c’est que les protagonistes des émissions ne sont en rien normaux. De la famille marginale qui vit en communion avec les fées et les lutins (Rock’n Troll) à l’artiste peintre qui veut balancer de la peinture sur des couples en plein ébat (Le pinceau coïtal) en passant par une mère et un fils illuminé persuadé de pouvoir faire voler un OVNI en bois (le perroquet et la soucoupe) strip tease nous propose décidemment une vision particulière de la normalité.

On flirt avec le misérabilisme, on frôle l’exhibitionnisme, parfois même la médisance et tout ça dérange le téléspectateur (et il y a de quoi). En fait plusieurs choses restent floues dans la légitimité de l’émission : pour quelles raisons les gens regardent, et pour quelles raisons les « sujets » acceptent ils d’être filmés ?

Je me suis posé la question. En fait ça rassure un tel concentré de marginalité et de vie de merde (n’ayons pas peur des mots), ca choque aussi parfois, et ca fait rire. Autant de chose qui nous rappelle les spectacles des « bêtes de foire » dans les cirques itinérants au moyen-âge. Alors en considération de ce voyeurisme agressif, pourquoi ces gens acceptent ils d’être exposés au mépris de tous ?

N’ont-ils pas conscience de la médiocrité de leur vie (mais qui sommes nous pour juger) ? Je crois que si en vérité. Ce dont ils n’ont pas conscience en revanche, c’est de la forme de l’émission finale qui va les faire passer pour les clowns du siècle. Eux se contentent de montrer leur passion (certes souvent farfelue) où de présenter leur manière de vivre (okay là encore carrément étrange). Recherche de notoriété ? Pas sur. Recherche de reconnaissance ? Certainement. Du coup, mal à l’aise que nous sommes devant notre écran, on en arrive à prendre pitié pour ces pauvres bougres (et au fond je me demande si ce n’est pas encore pire que le mépris). Le truc c’est que beaucoup de « bête de foire », pas contents du tout d’avoir vu le résultat télévisuel se plaignent dans les médias. Le dernier en date Damien l’agriculteur nœud-nœud (Recherche bergère désespérément) qui se sent roulé d’avoir été filmé dans son intimité et celle de sa famille (cf : une scène où il menace de tuer sa mère a été filmée). Il ne peut s’en prendre qu’à lui-même, c’est ça de laisser entrer les caméras de strip tease chez soi…

Pour relativiser quand même, cette émission ne contient PAS QUE du misérabilisme (quoique) mais parfois un peu d’humanité aussi. Comme dans Le père le fils le chômage et les fusées qui dévoile la relation pleine d’amour entre un père inactif et son fils lycéen. Belle leçon d’humilité aussi dans Mon prince charmant qui nous montre le combat et l’autodérision de Mireille une ado très malade.

Bref, strip tease (qui a repris été 2012 après deux ans d’absence) n’a pas fini de faire jaser et qui sait, peut être que vous vous reconnaîtrez dans le prochain épisode…

Publicités

Dites ce que vous voulez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le septembre 5, 2012 par dans TV show, et est taguée , , , .

Navigation

catégorie

© chroniKulture 2012 | Tous droits réservés
%d blogueurs aiment cette page :